31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 21:52

sarkozy-vichy.jpg

 

Jusqu'où osera-t-il aller ? Celui qui est sensé être le garant de nos institutions a franchi un nouveau pas vers la remise en cause de notre pacte républicain en proposant notamment de retirer la nationalité française aux "personnes d'origine étrangère ayant porté atteinte à la vie d'un policier ou d'un gendarme".

 

 Qui sont les "personnes d'origine étrangère" ? En Republique, et c'est heureux, nul ne peut le savoir. Seules des statistiques éthniques, une fois déjà déclarées anticonstitutionnelles, permettraient de le savoir car la catégorie va bien au-delà de ceux ayant acquis la nationalité française. Ce serait la porte ouverte à une communautarisation sans précédent de notre société.

 

A partir de quand, dans la vulgate sarkozyste, ne serait-on plus "d'origine étrangère" ? A la première, à la deuxième, à la troisième génération ?

 

Certes, la proposition du Chef de l'État est mort-née dans notre cadre constitutionnel actuel. Des lors, il ne reste de ses propos, dans la droite ligne de ses récentes déclarations contre les gens du voyage, que la mise à l'index abjecte de catégories de citoyens, inédite depuis le régime de Vichy.

Publié par Hélène Franco - dans République - Institutions - Laïcité

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici