17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 18:04

confederation-paysanne-lait.jpg

 

Le Parti de Gauche et ses élus à l'Assemblée Nationale, au Sénat et au Parlement européen apportent leur soutien à la Confédération paysanne qui occupe actuellement la Maison du Lait, à Paris afin de réclamer la représentation de l'ensemble des syndicats représentatifs au sein de l'interprofession laitière (CNIEL).

Il est en effet totalement contraire aux principes démocratiques les plus élémentaires que seul le syndicat agricole majoritaire -dans le cas de l'Interprofession laitière, la Fédération Nationale des Producteurs de Lait, FNPL, affiliée à la FNSEA- soit représenté dans le collège « producteurs » de l'interprofession -et donc que près de la moitié des producteurs n'y ait aucun droit de représentation-, alors que :

- par le mécanisme de l'extension des accords inter-professionnels, ceux-ci s'appliquent à l'ensemble des producteurs,

- à ce titre, il y a cotisation obligatoire de l'ensemble des producteurs à l'interprofession.

Le gouvernement et la majorité présidentielle ont refusé d'intégrer à la Loi de Modernisation de l'Agriculture et de la Pêche (LMAP) les amendements présentés par les parlementaires de gauche en vue de faire respecter la pluralité syndicale dans les interprofessions agricoles.

Il est grand temps que le gouvernement fasse cesser cette pratique anti-démocratique d'un autre âge, produit de décennies d'habitudes de co-gestion de l'agriculture avec le syndicalisme majoritaire. C'est dans ce sens que la Sénatrice du Parti de Gauche, Marie-Agnès Labarre, interviendra auprès du gouvernement afin qu'il prenne ses responsabilités et conditionne toute extension des accords interprofessionnels au respect de la pluralité syndicale dans les interprofessions.

Publié par Thibault Grac - dans Agriculture

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici