17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 19:56


Vendredi 15 mai a eu lieu un meeting du  Front de Gauche rassemblant prés de deux cents personnes à Chalette-sur-Loing avec deux candidats de la grande région Massif-central – Centre : Marie-France Beaufils, sénateur-maire communiste de Saint-Pierre des Corps et Bastien Joneau animateur du comité Gien-Briare-Montargis du Parti de Gauche.

Pour Bastien, participer à un meeting électoral c’est avant tout un moment de rencontres au pluriel. En premier lieu, dés qu’il descend de sa voiture il profite de sa venue pour discuter avec des camarades venus le soutenir, l’occasion aussi de leur fournir un peu de matériel militant.

Sitôt entré dans la grande salle de la maison des associations, deuxième série de rencontres : avec le maire communiste de Chalette visiblement content que cette réunion se tienne dans sa ville, avec des élus de la ville, avec des syndicalistes contents de voir un candidat qui puisse les écouter et les entendre, avec Christine aux multiples casquettes, à la fois adjointe au maire, membre des alternatifs soutenant le Front de gauche et militante pour la reconnaissance d’un état Palestinien.

Malgré tout,  la vraie rencontre, la plus importante a lieu avec le public venu nombreux dans une salle dont les murs sont couverts d’affiches du Fronde Gauche, du Parti de Gauche et du Parti communiste. Deux cents femmes et hommes, quelques cheveux blancs, et parsemant les rangs quelques jeunes.

Après que le maire, Franck Demaumont, eut souhaité la bienvenue et présenté rapidement sa ville rappelant avec une fierté non dissimulée que Chalette a compté plus de 65 % de « non » au référendum de 2005, Bastien intervient. Dans un discours clair, argumenté et sans langue de bois : le jeune candidat - il a 28 ans - explique sont parcours et les raisons de l’engagement du Parti de Gauche dans le Front de Gauche. Marie France Beaufils prend sa suite puis le micro est tendu au public.

Et là, surprise, pas de temps mort, pas de nécessité de relance de la part de la tribune ; le public prend la parole et la garde… pendant plus d’une heure. Tous les sujets ou presque y passent : le traité de Lisbonne, la position du PSE et du Parti Socialiste, la directive  Bolkenstein et la directive temps de travail  : toujours menaçantes, les droits des femmes, l’utilité du Parlement Européen, la lutte des enseignants et des étudiants, les services publics, le Front de gauche, son intérêt, son avenir, l’emploi, l’avenir des entreprises, la lutte pour la paix… Des questionnements, mais aussi des prises de position de la part du public, des exigences vis-à-vis de leurs candidats.

Car visiblement le public ce soir là est acquis au Front de Gauche en aucun cas il ne veut signer de chèque en blanc. Et il a bien raison…

Publié par PG 45 - dans Campagne 2009 - Européennes

Rejoignez nous !

Adhérer - Contacter - Forum

adhesion.png

Pour nous contacter dans le Loiret : cliquez ici

Pour rejoindre le forum
(réservé aux adhérents 45) : cliquez ici